Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 12:10


« Les gens sont la solution, pas le problème ».


Cette maxime est aujourd’hui celle de la plupart des dirigeants des pays en crise. Si on la prend au pied de la lettre, elle devient un puissant levier de changement. Ainsi, nos propositions pour un partenariat associations/pouvoirs publics - basé sur le modèle de la convention de financement - visent le maintien et la préservation de l’initiative citoyenne. Cet outil juridique est un préalable à la mise en œuvre de l’action publique en partenariat avec les associations.
L’extension de la commande publique et de la marchandisation n’est pas la solution aux défis que nous avons à relever pour répondre ensemble aux besoins sociaux et sociétaux.
Nous pouvons faire de grandes choses demain en faisant confiance au secteur non lucratif pour des missions d’intérêt général.

Cette société plus juste, de l’après-crise, nécessite une vision plus ouverte de la place de l’Homme dans notre société et notre économie.
Combien de personnes se sentent inquiètes pour leur avenir, s’estimant trahies dans leur adhésion à la société de consommation ? Il faut soutenir – y compris par une politique associative ambitieuse – une diversification des modes de vie. Ne pas tout miser sur une relance de l’investissement ou de la consommation pour produire plus ou consommer plus. Il faut aussi stimuler la citoyenneté, l’engagement responsable des femmes et des hommes pour répondre à leurs inquiétudes actuelles légitimes.
La fonction éducative des associations peut permettre de développer un « capital social », un véritable réseau de sociabilité, mais aussi des compétences et des connaissances pour mieux travailler demain.

Jacques Henrard de la Conférence Permanente des Coordinations Associatives qui fait une analyse sur la crise.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicole Barbin
commenter cet article

commentaires