Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 17:02

Article écrit par notre adhérente Femmes Leaders Sophie de Menthon

 

PHOTO-De-MENTHON.JPG

 

   

Présidente du Mouvement Ethic

Sophie de Menthon

Membre du Conseil Economique Social et Environnemental

Nommée à la Commission éthique du MEDEF,

Membre du Comité Stratégique de KPMG

Initiatrice de la Fête des entreprises     

 

 

 

 

 

 

 

ARTICLE DU MVT ETHIC

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nicole Barbin - dans Général
commenter cet article
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 16:55

 

photo-hollande-valls.JPG

 

 

Mouvement ETHIC

Après la fronde d'Arnaud Montebourg et de Benoît Hamon contre la ligne économique du gouvernement, le premier ministre va présenter mardi une nouvelle équipe "en cohérence avec les orientations" de François Hollande

La décision a été prise après les attaques contre les orientations économiques du gouvernement lancées par le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg.

 

La ministre de l'Écologie du gouvernement Valls sortant, Ségolène Royal, a estimé lundi qu'en démissionnant, l'exécutif avait pris ses "responsabilités" et que "le travail continue", avec pour sa part la préparation du débat sur la transition énergétique à l'Assemblée nationale, rapporte l'AFP.

 

Lire les commentaires de notre adhérente Sophie de MENTHON Présidente du MOUVEMENT ETHIC

Repost 0
Published by Nicole Barbin - dans Général
commenter cet article
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 13:58

 

Nicole Barbin a reçu la médaille de la Chambre de Commerce et d'Industrie, en remerciement de son engagement depuis de nombreuses années.

 

 

 

 

fartaria-cci.JPG

 

 

 

 

 

photo médaille cci

 

 

 

 

article cci la montagne 17.01.14

 

 

 

 

 

assemblee-CCI.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nicole Barbin - dans Général
commenter cet article
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 12:49

Fiscalité : ce qui va changer pour les ménages et les entreprises en 2014

 

 

 

Malgré la grogne fiscale, Bercy n'a en effet pas pu éviter de faire monter les impôts.

Le redressement des comptes publics, tel que prévu dans le projet de budget 2014 présenté ce mercredi, repose à 80% sur la réduction de la dépense publique... et à 20% sur des hausses de recettes fiscales.

 

A l'heure de la grogne fiscale, Bercy n'a en effet pas pu éviter de faire monter les impôts. Voici donc les principales mesures fiscales du projet de budget 2014 pour les entreprises et les ménages français :

CE QUI AUGMENTE POUR LES MENAGES :

- La TVA est augmentée.
Le taux normal passe de 19,6% à 20%, le taux intermédiaire de 7% à 10 % et le taux réduit de 5,5% à 5%. Déjà votée, cette augmentation représente 6,5 milliards de recettes pour l'Etat.

- Le plafond du quotient familial est abaissé de 2.000 à 1.500 euros par demi-part. Cette réforme «concernera les foyers les plus aisés», qui devront s'acquitter en moyenne de 34 euros de plus par mois. Au total, «13% des foyers fiscaux ayant des enfants mineurs à charge ou des majeurs rattachés» sont touchés par cette mesure qui doit rapporter un peu plus d'un milliard à l'Etat.

- La réduction d'impôt forfaitaire pour frais de scolarité (61 euros pour un enfant au collège, 153 au lycée et 183 dans le supérieur) est supprimée afin de financer la branche famille de la sécurité sociale et de revaloriser les bourses étudiantes sur critères sociaux. La mesure doit rapporter 440 millions.

- La participation de l'employeur aux contrats complémentaires santé sera désormais soumise à l'impôt sur le revenu. Les cotisations versées par l'employé restent déductibles. La recette pour l'Etat est estimée à 960 millions d'euros et servira à financer l'élargissement de l'accès à la Couverture maladie universelle (CMU) à 750.000 personnes supplémentaires.

- La majoration des pensions de retraites pour ceux qui ont eu trois enfants et plus est désormais fiscalisée. Cette mesure, qui touchera les retraités les plus aisés, doit rapporter 1,2 milliards d'euros afin de financer les régimes de base des retraites.

- Les droits de mutation sur un achat immobilier, autrement appelés «frais de notaire», pourront être relevés de 3,8 à 4,5% par les conseils généraux en 2014 et 2015. Ils seront à nouveau plafonnés à 3,8% à compter du 1er mars 2016. Si tous décidaient la hausse, cela représenterait un gain supplémentaire pour eux de 930 millions en 2014, 1,17 milliard en 2015 et 250 millions en 2016.

- Le barème du malus automobile est durci, avec un abaissement du seuil de déclenchement et une augmentation des tarifs de chaque tranche. La mesure doit rapporter 103 millions d'euros et «participe à l'équilibre du compte d'affectation spécial» sur les aides à l'acquisition de véhicules propres. 

CE QUI BAISSE POUR LES MENAGES

- Pour les ménages, le barème de l'impôt sur le revenu est réindexé sur le coût de la vie, c'est-à-dire l'inflation (prévue à 0,8% hors tabac en 2013, et 1,3% en 2014). Le gouvernement prévoit également une «revalorisation exceptionnelle de 5% du montant de la décote», la portant de 480 à 508 euros. De cette manière, un foyer fiscal entre dans l'impôt à partir de 6.011 euros de revenus, soit 47 euros de plus qu'auparavant. Ces mesures vont coûter près de 900 millions d'euros à l'Etat.

- Les tickets de cinéma bénéficieront d'une TVA abaissée à 5%, ce qui représente un coût de 60 millions pour l'Etat. De même, les travaux de construction et de rénovation de logements sociaux seront taxés à 5%, soit une dépense de 355 millions pour l'Etat en 2014, 315 millions en 2014 et 475 millions en 2016.

- La fiscalité sur les plus-values des cessions immobilières baisse. La cession d'une résidence secondaire est depuis le 1er septembre exonérée au bout de 22 ans contre 30 ans aujourd'hui. Dans le même temps, le prélèvement des cotisations sociales demeure le même qu'avant. Cette année cependant et jusqu'à fin 2014, un abattement exceptionnel de 25% s'applique. Le coût de la mesure est évalué à 260 millions en 2013, 475 millions en 2014 et 75 millions en 2015.

- Le régime de taxation des plus-values de cessions mobilières est aligné sur le barème de l'impôt sur le revenu, mais avec des abattements. Un régime de droit commun prévoit un abattement de 65% au delà de huit ans de détention (après un palier à 50% au delà de deux ans de détention) et un régime «incitatif"» avec un abattement maximum de 85% après huit ans de détention, après deux paliers à 50% au bout d'un an et 65% au bout de quatre ans. Au total, cet impôt baisse donc puisqu'il coûtera 350 millions à l'Etat en 2014, 300 millions en 2015 et 340 millions à partir de 2015.

CE QUI AUGMENTE POUR LES ENTREPRISES

- La taxe exceptionnelle à 75% sur les salaires dépassant 1 million d'euros sera acquittée directement par les entreprises. Elle doit rapporter 260 millions en 2014, 160 millions en 2015.

- Pour les entreprises, création d'un impôt sur l'excédent brut d'exploitation (EBE) des entreprises réalisant un chiffre d'affaires supérieur à 50 millions d'euros, qui doit rapporter 2,48 milliards d'euros. La création de cet impôt s'accompagne de la disparition de l'imposition forfaitaire annuelle, qui était réclamée même en l'absence de bénéfices.

CE QUI BAISSE POUR LES ENTREPRISES

- Le grand coup de pouce vient du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), une ristourne accordée aux entreprises, introduite en 2013, qui devrait monter en puissance en 2014. 

 

 

 


Repost 0
Published by Nicole Barbin - dans Général
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 12:27

 

 

 

 

 

 

 

Si-dieu-etait-une-femme.jpg

 

 

 

« Une histoire juive raconte qu’en réalité, Dieu a créé Eve avant Adam. Comme Eve s’ennuie au paradis, elle demande à Dieu de lui donner un compagnon                                                                         Après mûre réflexion, Dieu finit par accéder à sa demande : Entendu, je vais créer l’homme

. Mais fais attention, il est très susceptible : ne lui dis jamais que tu as été créée avant lui, il le prendrait très mal.                                                                    Que cela reste un secret entre nous… entre femmes ! »                                    

ainsi commence « La femme est l’avenir de Dieu », l’éditorial du numéro de juillet-août du Monde des religions. « Et si Dieu était une femme ? ». La question n’est pas nouvelle. « Les religions sont presque toute misogynes », admet le mensuel, « ne consentant à la femme qu’une position soumise. Le Dieu des monothéismes se dit d’ailleurs au masculin ».                                   

Mais selon Le Monde des religions, « il existe pourtant une face féminine du divin, souvent méconnue ».                                                                                                                 C’est cette face là, « des    « Vénus »     de la Préhistoire aux déesses hautes en couleurs de l’Antiquité,     de la vénération de la vierge au rôle fondamental des femmes dans la transmission religieuse (…) »,       que le journal a choisi d’explorer pour montrer que « Dieu peut également se conjuguer au féminin ».

Repost 0
Published by Nicole Barbin - dans Général
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 12:30

 

IMAGE BLOG-copie-1

 

 

 

 

 

Conseillers départementaux : En  2015

scrutin majoritaire binominal à deux tours dans le

cadre de cantons élargis

 Dans chaque canton, un « binôme » sera élu,

composé d’un homme et d’une femme.

 

Ainsi la fonction de conseillère départementale

 permettra l’élection de nombreuses  femmes

 au lieu de 13 à 14 % actuellement

 

 

 

 

Conseillers municipaux  En  2014

Dans les villes où les élections ont lieu au scrutin

de liste, là  où femmes et hommes sont à parité,

 le seuil au-dessus duquel ce scrutin de liste

 s’appliquera, sera abaissé de 3.500 habitant

s à  1.000 habitants. 

 

Ainsi   de nombreuses femmes siégeront dans les

conseils municipaux

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nicole Barbin - dans Général
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 12:30

 

Cumul des mandats : « les atermoiements juridiques ne sont plus de mise »

 

Une tribune cosignée - entre autres - par Régine SAINT CRIQ, présidente de l’association Parité, et Fadila MEHAL, présidente des Marianne de la diversité, en faveur de la limitation du cumul des mandats a été publiée le 21 avril sur le site du Huffington Post. « L'avis du Conseil d'Etat préconisant l'entrée en vigueur de la loi sur la limitation du cumul après le 31 mars 2017 n'est plus soutenable. Nous demandons que cette réforme essentielle (…) fasse l'objet d'un référendum et soit applicable dès 2014 ». Une pétition a déjà été lancée par les deux associations (synthèse du 7 janvier).

Repost 0
Published by Nicole Barbin - dans Général
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 12:32

 

 

 

 BEATRICE 

 

 

Sous le titre « Les allocations invitent les femmes à garder leur emploi », dans le cadre du dossier qu’il consacre à la politique familiale, Libération donne la parole à Béatrice MAJNONI D’INTIGNANO, 

 professeure émérite à l’université Paris-Est-Créteil et auteure de « Femmes, si vous saviez… » et de « l’Iceberg féminin » qui réagit au rapport « Fragonard ».Selon elle, « le second message qu’envoie aux couples l’universalité des allocations, c’est celui de l’égalité entre l’homme et la femme au regard du travail. Elles invitent les femmes à garder leur emploi au fur et à mesure que le revenu du couple s’élève.

 Moduler les allocations en fonction des revenus pourrait inciter les femmes à quitter le marché du travail. Or il est dangereux pour une femme de se reposer pour elle-même et pour ses enfants sur le revenu d’un compagnon qui n’est pas durable. Il faut lui donner la même liberté

 

Repost 0
Published by Nicole Barbin - dans Général
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 12:28

 

 

CLINTON.jpg

 

 

 

 

Pour Hillary CLINTON, les droits des femmes représentent le travail inachevé du 21e siècle

Lors d’une conférence sur les femmes organisée à New-York le 5 avril, Hillary CLINTON a affirmé que les droits des femmes représentaient « le travail inachevé du 21e siècle » aux Etats-Unis et dans le monde entier. Pour l’ancienne secrétaire d’Etat, la politique en faveur de l’égalité des genres ne saurait se limiter aux pays en développement, pointant notamment le besoin d’atteindre l’égalité réelle entre les femmes et les hommes aux Etats-Unis. L’agenda du forum incluait une table-ronde sur la technologie animée par la fille d’Hillary CLINTON, Chelsea, des débats sur les droits des femmes en Inde et en Libye, ou encore un entretien avec Susan RICE, ambassadrice des Nations Unies aux Etats-Unis. A suivre, une conférence sur le leadership des femmes, qui aura lieu à New-York les mardi 14 et mercredi 15 mai. (D’après Associated Press le 5 avril

 

Repost 0
Published by Nicole Barbin - dans Général
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 12:28

 

 

nicole ameline

 

 

Élection de Nicole Ameline au Comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (27 juin 2012)

La France se réjouit de la réélection de Nicole Ameline au sein du Comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes.

Nicole Ameline, ancienne ministre française de la parité et de l’égalité professionnelle, avait été élue pour la première fois au sein de ce Comité en 2008 et y a occupé le poste de vice-présidente depuis 2011. Sa réélection marque la reconnaissance de l’engagement et du travail de Nicole Ameline au sein de ce Comité.

Le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes a été créé en 1981 pour suivre la mise en œuvre par les États parties de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies en 1979 et ratifiée à ce jour par 185 États.

La France rappelle que les droits des femmes constituent une des priorités de sa politique étrangère en matière de droits de l’Homme. Elle appelle les États non signataires à ratifier la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et appelle tous les États parties à coopérer activement avec le Comité.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nicole Barbin - dans Général
commenter cet article